SHARE

La Tribune de Genève publie aujourd’hui une enquête intitulée «Skyguide veut cadrer les vols de drones», sous la plume de Sophie Roselli, qui démarre sur l’incident survenu à l’un de nos pilotes en mai dernier, avec Skyguide, provoquant l’intervention de la police (lire l’article). Bien entendu, nous continuons à défendre ce pilote, et l’aspect «boulette» de cette affaire. Il nous disait encore hier soir penser à «vouloir tout arrêter».

Du bon boulot ! (pour une fois !)

On apprécieras une enquête minutieuse au résultat précis (a part peut-être la petite vidéo qui accompagne le sujet) mais on regretteras pourtant que ce journal ne se soit pas intéressé à nous plus tôt, quand tout va bien, et que notre association brille pour ses valeurs. Avec un domaine aussi complexe que les drones, il n’est pas rare que les journalistes, qui ne sont pas totalement au fait de nos petites spécialités, comprennent parfois de travers ce qu’on leur explique, mais pas là : il y a un vrai effort de compréhension et de simplification.

Mais c’est rare !

En 2014 par exemple, nous avions passé plus de deux heures avec un journaliste de la tribune pour lui expliquer notre concept, et il n’avais jamais rien publié. Plus récemment, pour notre sortie au jet d’eau en Mai 2017, nous avions invité la tribune de Genève par email, ainsi que par téléphone. L’email n’a jamais eu même une simple réponse du genre «désolé on a pas le temps» ou juste ….«Merci» , et nos relances par téléphone se sont retrouvées, au delà de la charmante standardiste, dans l’impasse de correspondants absents, sonnant dans le vide.

Et toute la communauté regrette qu’une partie des médias comme justement la tribune de Genève ou le 20 minutes, ne parlent des drones que quand il faut leur taper dessus. Sur ce coup, on doit tout de même reconnaître que l’intention de Sophie Roselli était de trouver des solutions, appuyée par un édito’ du rédacteur en chef Pierre Ruetschi en faveur de notre pratique. Mais pour un dossier correctement mené comme celui-ci, combien d’autres prédisent un dramatique crash d’avion …. pour un cornet en plastique !

Fort heureusement, n’ayant rien a vendre, nous n’avons pas attendu que tous les médias nous soutiennent pour mettre en valeur les bonnes pratiques, avec la bonne attitude, et nous allons continuer à le faire, pour le bien de la communauté des pilotes toute entière.

Persiste et signe …
Gérard «GeckO» Koymans
Président-Fondateur de l’association Airshoot Suisse, première association de pilotes de drones en Suisse Romande.

Commentaires