Home Les Mini-Drones Conseils aux débutants

Conseils aux débutants

Depuis quelques années, les engins volants radio-commandés que sont les avions, les hélicoptères et bien entendu les mini-drones sont devenus beaucoup plus accessible. Leur prix a sérieusement baissé d’une part, mais l’intégration d’un gyroscope et de capteurs GPS ont grandement facilité le pilotage et surtout la stabilisation.

Mais vous vous rendrez vite compte que piloter un engin volant radio-commandé n’est pas si simple que ça, et surtout peut rapidement présenter un danger pour les gens, les véhicules ou les bâtiments environnants.

C’est pourquoi, si vous ne devez garder qu’un seul de tout ces conseils, ce serait le premier :

Vous devez toujours rester totalement maître de votre engin !

Même si votre hélicoptère ou votre mini-drone ne pèse que quelques centaines de grammes, il ne faut jamais oublier ce principe physique qui veut qu’un corps devient de plus en plus lourd en tombant. En résumé, un mini-drone de quelques centaines de grammes qui décroche d’une centaine de mètres fait plusieurs kilos quand il touche le sol. Et si c’est sur un enfant, un chien ou une voiture, ça peut vite faire beaucoup de dégâts !

De plus, une deuxième personne n’est jamais de trop pour avoir un œil de plus sur le vol, et aussi pouvoir gérer toutes les personnes qui s’approchent, pour en avertir le pilote, mais aussi et surtout pour le laissé concentré sur son engin. Suivant les habitations à proximité, il est fréquent que des gens curieux et/ou inquiets viennent voir de plus près.

Précautions avant le Vol

1. Vérifiez vos batteries

Une fois en vol, vous n’aurez plus que des informations sommaires sur l’état de votre batterie. Sa charge d’une part mais aussi son intégrité et sa stabilité. Contrairement aux batteries de smartphones (1’000 recharges), les batteries LIPO utilisées dans le vol RC ne se rechargent que 50 à 100 fois.

2. Définissez votre zone de vol

Établissez des limites avec les éléments naturels (rivière, route, maisons) et identifiez tous les obstacles qui en font partie. Même en FPV, on ne se lance pas à l’aveuglette.

3. Attendez que le GPS soit prêt

Lorsque vous branchez la batterie de votre engin, le GPS mets de quelques secondes à quelques dizaines de secondes pour se synchroniser avec suffisamment de satellites. Si vous êtes dans un endroit encombré avec des batiments autour, cela peut prendre quelques minutes. Mais pendant ces quelques minutes, ne faites pas fonctionner votre engin pour éviter d’user la batterie. Vous pouvez également consulter la qualité du signal GPS afin de vérifier qu’il n’est pas trop perturbé par des éruptions solaires.

4. Mettez vos lunettes de soleil

Même s’il n’y a pas de soleil, ce dernier peut arriver rapidement et vous éblouir. Et cela pourrait vous faire perdre le contrôle de votre appareil s’il se retrouve entre le soleil et vous.

Précautions pendant le vol

1. Toujours à vue !

D’une part parce que c’est la loi, d’autre part car la fonction « Retour Maison » n’est de loin pas garantie ! Les pilotes expérimentés vous le diront : le « Retour Maison » est considéré comme un aveu d’échec. De plus, en perdant la vue avec l’appareil, la dernières solution est de le faire monter, en espérant qu’il n’y ai pas un arbre ou pire, une ligne électrique.

2. Jamais derrière !

Une fois que vous avez décollé, vous devez garder votre engin dans l’axe du regard, et le paysage dérrière vous à pu changer : il peut y avoir des enfants ou des animaux, même sans bruit ! C’est pourquoi on vole toujours dans le périmètre devant soi.